CI4 : Les objets techniques, quelles sont les différentes solutions pour répondre à des besoins identiques ?

La séquence a pour objectif de faire comprendre à l’élève qu’une fonction technique peut être assurée par différentes solutions techniques. Elle est constituée de 2 séances : La première problématique est : Se dirige t’on de la même façon avec un bateau, une voiture… ? La deuxième : Freine t’on de la même façon avec un vélo, une trottinette… ?

velo

 

 

Descriptif  Document
Capacités visées
pdf
Séance 1 la direction Voiturepdf Bateaupdf

Vélopdf
Séance 2 : le freinage
pdf

CI2 : Imaginer et valider une solution technique

Concevoir des gardes boues pour mes skis roues
La problématique posée aux élèves est la suivante : Comment éviter de salir mon pantalon lorsque je vais faire du skis roues après la pluie ?

SkiPluie

 

Imaginer et valider une solution technique :

Descriptif Document
Descriptif des séances
pdf
Coût des matériaux
pdf
Créer un volume à partir de plaques de plastique
pdf
Recherche de formes
pdf
Vidéo de montage avi
Exemple de gamme
pdf
Synthèse pdf

CI1 : Réalisation d’un objet technique

Les élèves découvrent l’objet technique, les matériaux qui le compose puis ils fabriquent et assemblent un ski roue par ilot.

Ski3D

Réaliser un objet technique :

Descriptif Document
Séance 1 : découverte de l’objet
pdfavi
Séance 2 et 3 : matériaux
pdf
Séance 4,5,6 : montage et réalisation
pdf
Organigramme de montage
pdf
Vidéo de montage avi
Découverte scie circulaire
pdf
Fichier volumique Ski logo_edrawing

Séquence pédagogique en Enseignement de Technologie en Langue Vivante Etrangère (ETLV)

Proposition d’activités en ETLV, en classe de première STI2D. (Lycée de Morez)

A partir d’une vidéo de présentation d’un prototype de pilotage de plusieurs “QUADCOPTERS”, en langue anglaise, l’activité présentée propose de mettre en situation d’explication orale un groupe d’élèves, avec comme support le “DRONE PARROT” disponible dans le laboratoire CIT.

Lire la suite… Séquence ETLV Morez

dcaahafc

 

UN LABORATOIRE TYPE – SECONDE SI, CIT , STI2D, SII

sicitlaboLes nouvelles stratégies induites par la réforme du lycée, impose de réorganiser les laboratoires et les plateaux techniques des établissements.  A la fois espace d’échange en groupe classe,  en groupe de projet ou d’activités pratiques, espace de communication, le nouveau laboratoire est un préalable à la mise en place de cette nouvelle pédagogie. En privilégiant une organisation en ilots pédagogiques, les élèves sont invités, à plusieurs, à se questionner, à échanger des hypothèses, à confronter des pistes de réponses possibles, à manipuler pour valider des solutions etc…

C’est un lieu de créativité qui prend appui sur les apports et les expériences de tous, pour apporter des solutions aux problèmes à résoudre de chacun.

Vous trouverez dans le fichier joint une structure de laboratoire possible, pour accueillir dans un même lieu, aussi bien les enseignements de seconde SI, CIT, de première et terminale STI2D, SSI.

LABORATOIRE TYPE STI version 2

 

 

 

Les réseaux de ressources nationaux

Les RNR Technologie et Sciences et techniques industrielles regroupe sur un portail unique des ressources classées par domaines.

Chacun pourra y trouver des ressources pédagogiques, des bases de connaissances technologiques, des épreuves d’examen, les référentiels des diplômes etc… Ces RNR sont de véritables outils pour le  professeur. Chacun est invité à les consulter régulièrement.

Le numérique en Technologie au collège

Technocol

 

Le RNR STI

RNR SII

 Le RNR TECHNOLOGIE

RNR TECHNO

 EDUSCOL

 eduscol

 UPSTI

entete

 EDUTHEQUE

logo-edutheque-MEN

 

 

 

NUMERIQUE ET PEDAGOGIQUE

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”Tableau Normal”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent:””;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:”Calibri”,”sans-serif”;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Le numérique au service des apprentissages.

La circulaire de rentrée publiée au Bo n°15 du 11 avril 2013, propose dès la rentrée 2013 de FAIRE ENTRER L’ECOLE DANS L’ERE NUMERIQUE.

Chacun, depuis maintenant plusieurs années utilise l’outil informatique comme un moyen de communication, un accès aux données, un outil de conception, de simulation, de traitement etc…

L’utilisation des moyens numériques, doit désormais intégrer la dimension propre au travail collaboratif. Alors que nos élèves, et certains professeurs, utilisent à titre personnel de nombreux moyens numériques pour échanger, produire, communiquer, il est nécessaire de faire entrer dans nos pratiques pédagogiques ces facilités d’échanges collectifs. La mise en œuvre de ces pratiques s’inscrit dans la définition même des programmes (de technologie, des enseignements d’exploration, de STI2D de SSI et de CPGE, en BTS) et vise à mettre en synergie un groupe d’élèves, autour d’une réflexion commune. ENTRER DANS L’ERE NUMERIQUE, c’est utiliser largement les Environnement Numériques de Travail pour proposer des activités, déposer des documents accessibles à tous, faire travailler en collaboration sur un fichier unique etc… Du professeur vers l’élève et inversement, entre élèves, entre professeurs, en interdisciplinarité.

C’est choisir un projet commun, partager ses hypothèses, envisager ensemble des solutions, critiquer les choix collectifs.

C’est réaliser un dessein collectif, à travers une démarche collaborative, inhérente à la complexité des systèmes et des informations à traiter.

Au-delà des outils numériques, c’est toute une démarche pédagogique qu’il faut revisiter.   

ECOLE NUMERIQUE

Station de recharge pour véhicule électrique – Enseignements technologiques transversaux – Bac STI2D – métropole juin 2013

Sujet de BAC 2013

Une communauté d’agglomération du Nord de la France décide de s’équiper de vingt véhicules électriques de type Kangoo. Cinquante-quatre bornes de recharge seront construites sur l’arrondissement en 2013, réparties à proximité des mairies sur l’ensemble du territoire. Les besoins à l’horizon 2020 sont estimés à 273 bornes de recharge.
Deux stations de recharge de 4 bornes en grappe pour une capacité d’accueil de huit véhicules seront implantées dans les deux principales villes. Ces deux stations expérimentales augureront des futures infrastructures et seront configurées de la façon suivante :
• l’accès sera protégé par un plot escamotable ;
• des bornes RFID permettront l’identification des agents d’entretien …
• un système de gestion d’énergie sera mis en place au niveau local …
Ces infrastructures seront également identifiées comme parking de covoiturage et seront mises en réseau. Ainsi, l’énergie des batteries des véhicules en stationnement pour une
journée (8h) pourra être injectée sur le réseau aux heures de pointe … pour permettre la recharge d’autres véhicules.

http://eduscol.education.fr/sti/concours_examens/enseignements-technologiques-transversaux-bac-sti2d-metropole-juin-2013

Etude de cas en seconde SI : PEDALITE

Etude de cas proposé par Hubert FAIGNER du Lycée Paul-Emile VICTOR de Champagnole.

Pedale_G

La PEDALITE est une pédale lumineuse qui permet aux adeptes du vélo de se faire remarquer. Un peu…
La pédale Pedalite est dotée de lumières clignotantes sur trois côtés. Elle possède des lumières DEL (diodes électro-luminescentes) blanche à l’avant, rouge à l’arrière et orange sur les côtés (exactement comme les phares d’une voiture).
Ces signaux lumineux, qui s’allument aussitôt que les pédales sont utilisées, ne nécessitent aucune pile.
Les lumières restent allumées jusqu’à 12 minutes même lorsque vous ne pédalez pas.
Pour l’automobiliste, ces pédales indiquent plus facilement à quelle distance se trouve le cycliste (visible à 1 000 mètres de distance en terrain dégagé).
Grâce aux différentes couleurs de lumières, il peut savoir si le cycliste se rapproche ou s’éloigne de son véhicule.